LE SAMEDI 27 MAI, AU MUSÉE LÉON DIERX :

EXPOSITION  " DE MANET À PICASSO "

En ce dernier samedi du mois de mai, nous étions bien une trentaine de membres de l'AMOPA, accompagnés d'amis, à avoir répondu positivement à l'invitation lancée par notre dynamique présidente Christiane ANDRE, à découvrir, ou redécouvrir, les trésors de notre Musée Léon Dierx et ceux de la Johannesburg Art Gallery, réunis exceptionnellement dans une fabuleuse exposition qui s'est terminée dans les premiers jours de juin.
Le commentaire était assuré par Bernard LEVENEUR, Directeur du MLD et Commissaire de l'exposition.
Dès les premières minutes d'une visite qui devait durer plus d'une heure, Bernard LEVENEUR, comme à son habitude, sut captiver son auditoire et avec des mots très simples et le sens de la pédagogie qu'on lui connaît, nous fit l'historique des deux musées et de l'étonnante similitude de la constitution de leur collection au début du 20ème siècle. La visite commença par une présentation de ceux sans qui le Musée n'aurait jamais existé : les écrivains Marius et Ary Leblond, de leur vrai nom, Georges Athénas et Aimé Merlo.

Ce furent eux, qui, au moment de l'application de la nouvelle loi en 1911 concernant la séparation de l'église et de l'état, organisèrent un véritable "lobbying" pour que ce bâtiment où se trouvait l’évêché de Saint-Denis soit transformé en Musée des Beaux-arts. Les trois portraits d'Ambroise Vollard exécuté par Picasso dans des techniques différentes lui permirent à la fois de présenter l'immense marchand de tableaux au flair extraordinaire que fut ce Réunionnais expatrié à Paris pour faire, à l'origine, des études de notaire...et nous expliquer les différences entre la gravure à l'eau forte ou à la pointe sèche et la lithographie.

Personnellement, je connaissais assez bien le fonds Vollard, ayant eu à remplacer pendant environ huit mois en 1987 (trente ans déjà) la conservatrice de l'époque, Suzanne GREFFET-KENDIG en arrêt de longue maladie, mais je ne connaissais pas du tout le fonds de la Johannesburg Art Gallery. Il complète admirablement celui du musée Léon Dierx ! D'Edouard Manet à Pablo Picasso en passant par Auguste Renoir, Paul Gauguin, Edgar Degas, Berthe Morisot ou Auguste Rodin, cette exposition permettait de découvrir plus de 200 chefs-d'œuvre issus de ces deux remarquables collections.
 

Aux côtés de La Clownesse assise d’Henri de Toulouse-Lautrec ou de gravures de Paul Gauguin de la Johannesburg Art Gallery, Bernard LEVENEUR nous commenta quelques chefs-d’œuvre du musée Léon Dierx, parmi lesquels le célèbre Masque de Sauvage de Paul Gauguin, L’entrée du jardin du Petit-Gennevilliers de Gustave Caillebotte, Le repas frugal de Picasso, une esquisse des Muses de Maurice Denis ou encore des sculptures ou lithographies de Pierre Auguste Renoir... L’une des particularités de cette exposition résidait dans le nombre important d’estampes (gravures ou lithographies) illustrant l’engouement des artistes pour ces techniques à l’origine d’œuvres majeures mal connues jusqu'ici du grand public, telles que celles d'Odilon Redon.

Il nous fit découvrir aussi la longue, prolifique et extraordinaire carrière de Pablo Picasso... Pour beaucoup, Picasso n'était que ce peintre cubiste connu pour mettre un œil gigantesque au milieu d'un tableau, entouré de jambes éparses, ou faire un portrait de femme à la fois de face et de profil...mais peu d'entre nous connaissaient sa période bleue et sa période rose et les magnifiques œuvres (extrêmement classiques !) qui en étaient résultées...

nous ne pourrons plus avoir le même regard sur ce chef-d'œuvre que constitue "le repas frugal" après avoir écouté les explications et les commentaires de Bernard...

Un peu avant midi, une bonne partie de notre groupe se retrouva au restaurant "Gare du Nord" installé dans les anciens locaux de la première gare ferroviaire de Saint-Denis construite à la fin du 19ème siècle. C'est dans ce vieux bâtiment chargé d'histoire et très bien restauré que se termina dans une excellente ambiance et par un très bon repas, cette journée particulièrement riche sur les plans intellectuels et gastronomiques. La disposition en carré des tables, en effet, avait permis à tous de faire plus ample connaissance et de continuer les conversations commencées dans la salle du Musée.
Merci encore aux organisateurs de cette manifestation ! Des sorties comme celle-là, on en redemande, Christiane...


                                 Alain-Marcel VAUTHIER

 

CONTACT : ENVOYEZ UN MAIL À L'UN DES MEMBRES DU BUREAU : VOIR LE TABLEAU

UN AVIS, UN CONSEIL À DONNER À PROPOS DE NOTRE SITE, N'HÉSITEZ PAS ------>