​L'ÉDUCATION ET NOUS

  Sachons aussi dire du bien de l’école !

      L’école est un monde d’exigence, car elle est le monde de l’attente et du rêve. Tout au moins, elle doit l’être, elle doit continuer de l’être, et faire échec à ceux qui, nombreux, regrettent à longueur d’articles de journaux - et il y a là à coup sûr une part de vérité - le manque de travail de nos collégiens, de nos lycéens, quand ils ne critiquent pas leur dolence et leur totale absence d’ambition.
    Tous évoquent la règle d’or représentée par « l’intérêt de l’élève » mais celui-ci n’induit pas de manière systématique le « désir d’apprendre » ! Face au manque d’appétence des élèves et au fréquent désarroi des professeurs, d’aucuns veulent prouver que c’est, finalement, le bâton qui a raison, alors que d’autres continuent de croire dur comme fer à la carotte. Alors punition? récompense? Là aussi c’est l’opposition de deux conceptions, proches de celles qui font le thème de ce Numéro du Trait d’Union, et  que les enseignants pratiquent à tour de rôle, car la réponse est dans le « c’est selon… ».
    Nous le savons, aucun élève n’aura la motivation qu’on attend de lui sans un brin d’estime de soi, sans le sentiment d’être un tant soit peu à la hauteur de la tâche. Qui dira aux incrédules, aux méfiants de l’école, l’importance du regard du maître, du mot d’encouragement au bon moment…celui que l’enseignant est le seul à connaître, parce qu’il est au cœur de la relation pédagogique, au cœur de la lutte pour le désir d’apprendre, contre l’ennui, contre l’abandon, face à la réelle difficulté ?
    Jugée mal positionnée pour préparer à un avenir professionnel, mal conçue pour faire de nos jeunes des citoyens lucides et engagés, l’école est toujours sous les feux de la rampe, rarement louée, ses acteurs souvent vilipendés. Alors…rien ne serait pire que de donner raison à ses détracteurs; la méfiance, la critique, le pilonnage incessant sont des armes de destruction massive.
    Laissons s’exercer l’esprit critique, mais sachons aussi dire du bien de l’école !  
    Le quotidien « Le Monde », dans son édition du 19 septembre 2015, déclare dans un article sur la réécriture des nouveaux programmes du CP à la 3ème, qui « ont été étoffés, densifiés… » : « Reste à savoir comment le tout sera accueilli par la communauté éducative. Jamais un nouveau programme n’a échappé à la critique. »
    C’est le moment des empoignades, qu’elles restent démocratiques ! Et gardons-nous de laisser jeter le bébé avec l’eau du bain, préservons…la réalité du travail du maître, dans sa classe.

                                                                                                                                                                                                      Christiane ANDRÉ

     ( Texte publié en Octobre 2015 )

VOS REMARQUES, SUGGESTIONS, CRITIQUES

CONTACT : ENVOYEZ UN MAIL À L'UN DES MEMBRES DU BUREAU : VOIR LE TABLEAU

UN AVIS, UN CONSEIL À DONNER À PROPOS DE NOTRE SITE, N'HÉSITEZ PAS ------>